Vos témoignages


Commentaires : 1
  • #1

    Stagiaire de Juin (lundi, 17 octobre 2016 19:57)

    "Mon intention première pour suivre le stage "Danse, nature et création" a été mille fois comblée. Je venais avec le besoin de confiance dans ma créativité, d'affirmer son expression, la nécessité urgente de me laisser danser, l'envie de renouer avec le parfum de Dame Nature pour mieux le mélanger au mien.....l'envie aussi de partage avec d'autres êtres....
    Grâce à la simplicité, la bienveillance, la générosité, l'authenticité....et plus encore....de Gwenaelle et Véronique, ce week end a été, pour moi, féerique. Elles ont des baguettes magiques invisibles !
    Je me suis sentie nourrie par tous les pores de ma peau....l'âme agit quoi !
    Nous avons été accueilli par une hôte et un lieu d'exception.
    Merci"

"Suite au riche week-end "Danse, Nature et Création" du 4 et 5 Juin, je souhaite mettre en relief le fil conducteur qui est présent à chacun de mes échanges avec "les Autres" :
l'impression d'être entourée de miroirs, chacun me renvoyant un angle différent de mon image, et d'être moi-même une de leurs facettes.
Oui, je me reconnais en eux et ils se reconnaissent en moi parce que nous sommes reliés par un Tout universel qui nous unit.
Nos différentes facettes sont la richesse de ce Tout, comme un diamant façonné dans le but de révéler son éclat.
On peut être unique et multiple à la fois, ce n'est pas incompatible.
Continuons à cultiver nos différences, l'éclat n'en sera que plus... éclatant !
C'est donc une évidence : vouloir imposer son point de vue aux autres, par la force ou la manipulation, ne fait que ternir le rayonnement du précieux joyau et saccager son écrin naturel, par "effets dominos".
On a le DROIT d'être Soi et le DEVOIR de respecter les "autres Soi" donc le Tout.
Puisque tout ce qui va vers le Coeur converge, alors à chacun son chemin, balisé par son attention.
Ma gratitude envers Véronique et Gwenaëlle pour leur Savoir-être et leur Savoir-faire, et envers tous ceux qui participent à la restauration du Diamant.
Et au moment où je termine ces lignes, un loriot se met à chanter..."
Anne